Le FIDA/pcH promeut exclusivement le modèle de coopérative agricole productive comme l'institution la plus appropriée pour nourrir et soutenir l'activité économique et démocratique au niveau de la base. Les coopératives sont des organisations commerciales autonomes, initiées par la communauté et appartenant aux membres détenteurs d'actions qui utilisent leurs services. Le contrôle est exercé à parts égales par tous les membres (un membre équivaut à une voix) et les excédents sont partagés entre les membres proportionnellement à leur participation financière aux activités de la coopérative. Les coopératives du monde entier sont guidées par les sept principes internationaux des coopératives.

Le mouvement coopératif en Haïti a enregistré 1300 coopératives, dont 260 sont agricoles. Le FIDA/pcH a soutenu 37 (soit 14 %) de ces coopératives agricoles. Le mouvement coopératif en Haïti est géré sous la juridiction du Comité National des Coopératives (Conseil National Coopératif) et est responsable de la certification des coopératives. Cependant, il existe peu de structures de gouvernance pour les coopératives en Haïti : soit une fédération, soit une confédération.

En tant que vecteur de développement, le mouvement coopératif est particulièrement adapté au contexte haïtien. Les coopératives renforcent la capacité économique de leurs membres grâce aux activités génératrices de revenus qu'elles mènent. Tout aussi important, les coopératives renforcent les capacités sociales, en donnant aux femmes et aux hommes les moyens d'atteindre leur plein potentiel collectivement et individuellement. Dans un entretien avec Brett Fairbairn, directeur du Centre d'études coopératives de l'Université de Saskatchewan, il a identifié le rôle de la coopérative comme étant la troisième voie : le véhicule pour promouvoir le changement lorsque ni les individus ni les institutions politiques n'ont la capacité ou la volonté d'initier et d'exécuter le changement.

"Les coopératives existent là où il y a des vides sociaux et/ou économiques. Elles sont une réponse à l'exploitation (ou à la peur de l'exploitation) et servent à corriger les désavantages économiques. Lorsque des personnes se regroupent volontairement mais intentionnellement, il y a moins de risques d'exploitation... La coopérative qui réussit est toujours une coopérative ascendante. De par sa nature, il s'agit d'un processus de développement et d'éducation pour que les gens y participent. Les coopératives forment des dirigeants qui, à leur tour, deviennent les porte-parole de leurs communautés sur une scène (politique) plus large. Là où les coopératives existent, il y a un plus grand capital social pour que les individus et les communautés puissent réagir et s'engager..."

Le fondement de la philosophie coopérative est en résonance avec la devise du drapeau haïtien, "l'Union fait la force". En s'unissant dans la structure coopérative et en trouvant un but commun dans les entreprises commerciales des coopératives, les femmes et les hommes découvrent non seulement leur propre capacité en tant qu'individus, mais en viennent à reconnaître la capacité de leurs collègues coopérateurs. La confiance est encouragée entre les membres qui travaillent ensemble pour l'amélioration de leur famille et de leur communauté.

Les coopératives reçoivent une formation intensive pour leurs dirigeants et leurs membres afin de leur inculquer les principes fondamentaux d'une coopérative. La formation fournit aux dirigeants et aux membres des coopératives les connaissances et les capacités nécessaires pour administrer et gérer les coopératives de manière efficace, démocratique et rentable. La nature démocratique des coopératives se traduit par un taux de rotation élevé puisque les dirigeants des coopératives sont élus lors des assemblées générales annuelles chaque année. La formation dans tous les domaines de la gestion et du fonctionnement des coopératives doit être répétée et renforcée. La constitution d'un corps de dirigeants compétents et bien informés au sein des coopératives garantit la durabilité du projet à long terme.

Des séminaires de formation pour les dirigeants sont organisés sur les thèmes suivants

    • Les principes et les valeurs d'une coopérative
    • Administration et gestion
    • Pratiques démocratiques
    • Comptabilité et tenue des comptes
    • La fonction du comité d'administration
    • La fonction du comité de l'éducation
    • La fonction du comité de surveillance
    • Micro-entreprises et commercialisation
    • Techniques administratives (rédaction de lettres commerciales, établissement de budgets, rapports)

Les coopératives qui sont en phase de formation nécessitent un soutien et un suivi intensifs, ainsi que des formations sur les principes et le fonctionnement des coopératives. Les éléments d'un cadre logique sont décrits ci-après :

    • Activités de développement de nouvelles coopératives
    • Réunions préliminaires avec les chefs de communauté
    • Séances de décision de la communauté Open Space
    • Réunions sur ce qu'est ou fait une coopérative et sur les règles générales
    • Réunions pour décider s'il faut aller de l'avant et former des comités ad hoc
    • Formation d'un comité ad hoc chargé d'élaborer des règles et des statuts pour la coopérative
    • Formation sur les sept principes internationaux de la coopération
    • Réunions sur les statuts et règles spécifiques de la nouvelle coopérative pour tous les membres potentiels
    • Formation sur la conduite des assemblées constitutionnelles/ assemblées générales annuelles
    • Formation pour les comités d'administration, d'éducation et de surveillance
    • Formation des dirigeants aux pratiques démocratiques
    • Formation à la préparation d'un plan d'action
    • Formation à la tenue de registres
    • Introduction d'un programme de crédit pour les nouvelles coopératives six mois après leur création afin de fournir des fonds aux coopératives pour qu'elles commencent à exercer des activités économiques.

"Notre expertise consiste à accroître la viabilité économique en augmentant la capacité de production des agriculteurs. Nous travaillons avec des individus dans le cadre d'un modèle coopératif afin d'encourager l'appréciation des institutions civiles démocratiques qui sont conçues pour améliorer la viabilité personnelle et coopérative, ainsi que la capacité à contribuer à leur communauté et à leur pays. Il y a des leaders qui émergent dans les provinces et qui donnent forme à une nouvelle Haïti courageuse".

Lemur de Betsy
DIRECTEUR EXÉCUTIF